Développement Web sous MacOS


Apache, PHP et MySQL sous MacOS (1)

Partie 1 : Utiliser les versions de Apache et PHP pré-installées

Décrit comment configurer le serveur HTTP Apache et le langage PHP préinstallés par Apple sur un Mac.

Beaucoup de sites et applications Web utilisent PHP et MySQL, c’est le cas notamment des CMS   les plus connus : WordPress, Drupal, Joomla, SPIP, etc. Si vous êtes développeur ou créateur de sites Web, vous aimeriez sans doute disposer de ces outils pour tester localement vos propres développement de sites. Nous allons voir comment installer et configurer ces outils sous Mac OS. Nous verrons d’abord ce que propose Apple par défaut puis, dans un second article, nous verrons comment installer une solution complète à partir de l’installateur MAMP.


 Présentation

Pour développer et faire fonctionner un site WEB localement sur votre ordinateur, il vous faudra, dans la majorité des cas, disposer des outils suivants :

  1. un serveur HTTP : Celui de la fondation Apache est sans doute le plus utilisé et le plus connus et cela est donc un bon choix, ce dernier étant également multi-plateforme.
  2. un langage de programmation : Si en entreprise, de nombreux langages sont utilisés comme Java par exemple, en ce qui concerne les sites WEB et les principaux CMS  , c’est le langage PHP qui reste le plus utilisé.
  3. un SGBD   : Si tous les sites n’utilisent pas forcément un SGBD  , là encore, la majorité des CMS   en utilisent un et c’est MySQL qui est principalement choisi.

Que ce soit sous Linux, MS-Windows ou MacOS, il existe plusieurs solutions qui se regroupent généralement selon 3 grandes catégories :

  • Une installation et configuration totalement manuelle avec compilation à partir des sources de chaque logiciel. Solution réservée à des informaticiens du monde UNIX/LINUX.
  • Une installation indépendante de chaque logiciel avec une configuration manuelle pour que les différents logiciels fonctionnent ensemble
  • Installation automatique de l’ensemble des logiciels à partir d’un programme d’installation unique avec une configuration de l’ensemble à partir d’une interface graphique unique. Les plus connus étant WAMP sous Windows et MAMP sous Mac OS.

Avant de voir dans un second article, l’installation à partir de MAMP de l’ensemble des logiciels, nous allons d’abord voir ce que propose Apple par défaut avec MacOS High Sierra.

 Le serveur HTTP pré-installé

La bonne nouvelle c’est que httpd le serveur de la fondation Apache est installé par défaut. Par contre, si vous tapez dans un navigateur l’url   correspondant à un serveur local http://localhost vous devriez vous retrouver avec un message d’erreur. Cela vient du fait que le service n’est pas démarré par défaut. Nous devons le faire nous-même en tapant la commande suivante dans le terminal :

Remarque : Vous devez préfixer votre commande par le mot "sudo" pour passer en mode administration. Vous devrez donc également saisir votre mot de passe.

Vous devriez maintenant voir la page d’accueil suivante s’afficher dans votre navigateur :

Il est possible de connaître le n° de version dans le terminal avec la commande suivante :

Il ne s’agit pas de la dernière version (2.5 au moment de la rédaction de l’article) mais ce n’est pas très important. ( voir lien )

Commandes principale

Voici maintenant quelques commandes utiles concernant le serveur.

Afficher l’aide

Test du service

La commande suivante effectue un test du service web sans le stopper.

Recharger la configuration

La commande suivante permet de recharger la configuration sans avoir à redémarrer le serveur.

Redémarrer le serveur

La commande suivante permet de relancer le serveur.

Arrêter le serveur

Pour stopper le serveur, il suffit de taper la commande suivante :

Le dossier racine par défaut du site

Pour pouvoir créer ou tester notre site, il faut être capable de créer les pages dans le dossier correspondant au site. Par défaut ce dossier correspond à :

/Library/WebServer/Documents

Pour tester vos sites ou développer vos applications Web, il suffit de créer un sous-répertoire pour chaque projet.

ATTENTION : Vous devez avoir les droits d’administration pour créer un dossier ou fichier dans l’arborescence de "Library". Vous devrez donc utiliser sudo en mode commande ou saisir votre mot de passe à chaque action à partir du finder.

Créez un sous dossier dans /Library/WebServer/Documents pour effectuer vos tests et modifiez les droits pour y accéder sans avoir à saisir de mots de passe.

Avec un éditeur de texte, créez un nouveau fichier dans le dossier test, saisissez le fichier suivant que vous nommerez test01.html   par exemple :

  1. <!DOCTYPE html>
  2.         <title>Test page</title>
  3. </head>
  4.         <p>Premiere page</p>
  5. </body>
  6. </html>

Télécharger

Allez dans votre navigateur et saisissez l’url   suivante :

http://localhost/test/test01.html

Vous devriez voir une page blanche avec le texte "Premiere page" affiché.

 Le langage PHP pré-installé

Le langage PHP est également préinstallé sur la machine. Pour connaître la version il suffit de taper la commande suivante dans le terminal :

Ce n’est pas la dernière version (actuellement 7.2.10) mais il s’agit au moins d’une version 7 qui sera suffisante dans la majorité des cas.

Maintenant, pour pouvoir utiliser PHP dans un projet web il faut activer le module correspondant pour apache. Pour cela, il faut éditer le fichier de configuration de ce dernier qui est :

/etc/apache2/httpd.conf

Ouvrez le fichier en mode administrateur dans un éditeur de code.

Remarque : Venant de LINUX et "vi" étant pré-installé sous mac j’utiliserais ce dernier pour la suite mais n’importe quel éditeur fera l’affaire comme "nano" également disponible.

Ouvrez le fichier en mode administrateur dans un éditeur de code (exemple avec vi :

Faite une recherche sur le mot php7 (sous vi, la commande de recherche est : /php7) jusqu’à ce que vous trouviez la ligne suivante :

La ligne commence par un signe # ce qui veut dire qu’elle est en commentaire par défaut. Il suffit de retirer ce signe pour que le module soit chargé. Une fois fait, sauvegarder le fichier.

Il faut maintenant forcer apache à relire son fichier de configuration avec la commande suivante :

Pour tester PHP, nous allons retourner dans notre dossier test dans lequel nous avons tous les droits et créons le fichier test01.php suivant :

  1. <!DOCTYPE html>
  2.         <title></title>
  3. </head>
  4.         <h1>Test PHP</h1>
  5.  
  6.         <?php
  7.                 echo "Salut PHP";
  8.         ?>
  9. </body>
  10. </html>

Télécharger

Puis de saisir l’url suivante dans un navigateur http://localhost/test/test01.php. La page suivante devrait s’afficher :

Le code PHP a bien été exécuté.

 Le SGBD

Par défaut, vous trouverez le SGBD SQLite version 3 de pré-installé sur votre Mac. Pour le vérifier, vous pouvez taper dans une console la commande suivante pour exécuter le mode commande de SQLite.

Apple ne fournit pas MySQL par défaut. Si vous en avez besoin, vous devrez l’installer. Il suffit pour cela de télécharger le programme d’installation sur internet (lien :)

et de télécharger le fichier dmg : macOS 10.13 (x86, 64-bit), DMG Archive

Il suffit de l’exécuter pour installer MySQL. Une fois fait, vous devriez trouver une nouvelle icône dans la fenêtre des préférences système de votre Mac. En cliquant sur cette dernière vous accéderez au paramétrage du SGBD.

 Conclusion

Utiliser les versions de apache et PHP fournies par Apple évite de les installer mais oblige à quelques manipulations en lignes de commande. De plus, vous devrez installer séparément MySQL.

Nous verrons dans un prochain article comment installer et configurer MAMP, ce qui nous permettra d’avoir l’ensemble de nos couches logicielles sans avoir à taper de lignes de commandes.


Vous pouvez aussi consulter l’article Partie 2 : Installer Apache, PHP et MySQL à partir de MAMP ici

Article n° 121

Crée par: chris

Créé le: 2 octobre 2018

Modifié le: 20 octobre 2018

Nombre de visites: 2689

Popularité: 7 %

Popularité absolue: 3

Mots clés de cet article


SPIP

2003-2019 LePpf
Plan du site | | Contact | RSS 2.0

Visiteurs connectés : 8

Nombre moyen de visites quotidiennes sur le site: 283