De bonnes mises à jour pour 2019

Combien de temps votre ordinateur a-t-il passé à effectuer des mises à jour en 2018 ?

Depuis que nos appareils sont en permanences connectés, nous avons pris l’habitude de mettre à jour leurs logiciels à une fréquence de plus en plus importante. Cela va de l’ordinateur au smartphone en passant par certains appareil HIFI, télévisions ou ordinateurs de bord de véhicules. S’il est difficile de faire évoluer un matériel, ce n’est pas le cas du logiciel qu’il suffit de télécharger en mémoire en remplacement d’une ancienne version.

Un exemple impressionnant est la possibilité de reprogrammer des engins spatiaux comme des sondes se trouvant à plusieurs millions de km, construites et expédiées il y a plusieurs années.

Ces mises à jours peuvent avoir plusieurs but.

Ce peut être pour corriger des erreurs de programmation (ces fameux bogues) ou bien, pour améliorer les logiciels par l’ajout de nouvelles fonctionnalités (que l’utilisateur n’a pas forcément demandées d’ailleurs).

Avec l’utilisation des objets connectés, si ces mises à jour sont plus faciles à réaliser car, quasiment automatisées, elles sont également devenues indispensables pour corriger des failles de sécurités dues justement au fait que nos machines sont devenues plus sensibles aux différentes attaques de virus et autre Malware du fait de de leurs interconnexions.

Si les éditeurs de logiciels conseillent fortement les utilisateurs à effectuer ces mises à jours, ces derniers peuvent hésiter à les effectuer pour différentes raisons.

La première raison est, que suite à une mise à jour, son matériel ou ces logiciels ne fonctionnent plus correctement. Il suffit de voir les déboires qu’ont eu certains avec des mises à jours de Windows 10 rendant leurs machines inutilisables. Mais même si vous n’utilisez pas Windows, vous ne serez pas à l’abris pour autant avec les autres systèmes. Ce peut être une carte graphique plus reconnue après une mise à jour de Linux, une commande vocale ne fonctionnant plus suite là encore à une mise à jour de l’ordinateur de bord de voiture (que du vécu) etc...

La seconde raison, est le temps pendant lequel votre ordinateur est inutilisable durant certaines mises à jour. C’est le cas principalement des ordinateurs sous Windows qui de plus, ont la particularité de redémarrer plusieurs fois de suite dans certains cas.

Pour ces raisons, Microsoft est sans doute le champion des temps d’inutilisation des ordinateurs. D’autres OS, comme Linux par exemple, n’ont pas besoin de redémarrer l’ordinateur à chaque mises à jour et ne vous bloque pas l’interface pendant ce temps.

Microsoft ayant conscience du problème, a décidé non pas de diminuer la fréquences des mises à jour, ni de limiter le nombre de redémarrages mais d’ajouter de l’intelligence artificielle dans son système pour analyser votre manière de travailler et lancer ces mises à jours aux moments de la journée qui vous dérangeront le moins !!

La troisième raison est que lorsque la mise à jour est importante comme un changement de version, cette dernière a presque toujours comme conséquence de ralentir votre ordinateur si ce dernier a des caractéristiques limitées (ce qui est le cas de beaucoup de PC bon marché). Une nouvelle version d’un logiciel est sensée apporter de nouvelles fonctionnalités faisant gonfler l’empreinte mémoire et prend plus de place sur le disque dur. Ce qui oblige de nombreux utilisateurs à renouveler leurs matériels. Une solution, est d’acheter des ordinateurs avec disque SSD beaucoup plus rapides que des disques mécaniques et qui permettent d’accélérer grandement le démarrage de la machine.

Si vous avez aimés les mises à jours en 2018, vous devrez les adorer, avec ou sans IA, en 2019 et, surtout si vous utilisez Windows, il vous restera peut-être un peu de ressources machines pour travailler entre deux sessions de mises à jour.

Sinon je vous souhaite une Bonne Année.


Article n° 128

Crée par: chris

Créé le: 5 janvier

Modifié le: 5 janvier

Nombre de visites: 31

Popularité: 9 %

Popularité absolue: 1

Mots clés de cet article


SPIP

2003-2019 LePpf
Plan du site | | Contact | RSS 2.0

Visiteurs connectés : 1

Nombre moyen de visites quotidiennes sur le site: 167