Janvier : Convergence, continuum...

Convergence, Continuum… bonne ou mauvaise idée ?

2016 a été une année d’annonce de nombreux projets permettant la convergence entre les différents systèmes informatiques : smartphones, tablettes, ordinateur de bureau, téléviseur et console de jeux.

Nous avons d’abord Microsoft avec Windows 10, qui doit être capable de fournir des applications compatibles avec des interfaces mobiles ou postes bureautiques. Sous Linux, Canonical nous promet depuis quelques années, une adaptation de son interface Unity pour proposer des services similaires. Google a fait d’abord courir le bruit d’une convergence entre Android et ChromeOS puis, d’un projet d’un nouvel OS qui pourrait remplacer les 2 autres. Reste Apple qui garde pour l’instant 2 OS distincts : MacOS pour les ordinateurs et iOS pour les appareils mobiles, même si certaines fonctionnalités deviennent communes aux 2 OS.

Un des buts de cette tentative à la convergence des différents OS pour des plateformes différentes serait, pour l’utilisateur, de pouvoir remplacer son smartphone, sa tablette et son ordinateur par un appareil unique qui pourrait être soit un smartphone pouvant se connecter à un écran et un clavier pour devenir un ordinateur de bureau ou, autre solution, une tablette tactile convertible en ordinateur portable. Microsoft propose déjà avec les Smartphone Lumia 950 sous Windows mobile de le connecter à un écran et un clavier. Samsung a un projet similaire nommé Samsung Desktop Experience pour son futur Galaxy S8.

Le problème de cette solution est que vous devriez avoir un smartphone hyper puissant pour être aussi véloce en mode smartphone, ordinateur de bureau ou console de jeux sans être aussi efficace dans chacune de ces utilisations.

Un ChromeBook, par exemple, a des fonctionnalités limitées mais vous aurez un appareil léger, s’allumant en quelques secondes pour moins de 200€ et avec une autonomie suffisante pour vous passer de chargeur le temps de quelques jours.

Autre problème est l’adaptation des applications aux différentes interfaces. Sous Windows 10, par exemple, j’ai constaté que des applications censées pouvoir s’adapter à différents types et résolutions d’écrans ont une police de caractères ou des boutons bien trop gros sur le grand écran haute résolution de mon ordinateur de développement, me donnant l’impression d’être en basse résolution. Par contre, une application bureautique disposant du fameux ruban de fonctions propre à Windows, sera inutilisable sur une une petite tablette tactile et devra disposer d’une interface totalement différentes ce qui alourdit d’autant les applications. D’ailleurs peu d’applications, actuellement, fournissent les 2 types d’interfaces, tactiles ou clavier souris.

De la même manière qu’il n’existe pas de véhicule unique pouvant remplacer à la fois un vélo, une voiture, un camion, un avion, un bateau, un train.... je ne suis pas sûr que l’on pourra facilement se contenter d’un appareil unique pour téléphoner, prendre des photos, envoyer des texto, écrire un livre, de la DAO, du développement, regarder des films ou jouer, tout en étant léger, peu encombrant, ayant une grande autonomie, pas cher et facile à utiliser. De plus, nos données étant de plus partageable, d’un appareil à un autre avec l’utilisation du cloud, là encore l’utilisation d’un appareil unique ne se justifie pas.

En attendant l’appareil idéal, je vous souhaite une bonne année 2017.

Article n° 82

Crée par: chris

Créé le: 8 janvier 2017

Modifié le: 27 février 2017

Nombre de visites: 19

Popularité: 8 %

Popularité absolue: 1


SPIP

2003-2019 LePpf
Plan du site | | Contact | RSS 2.0

Visiteurs connectés : 3

Nombre moyen de visites quotidiennes sur le site: 175