WordPress


Installer WordPress sur un poste local

Décrit la procédure d’installation du logiciel de gestion de blog WordPress sur un poste local.

Il peut être intéressant d’installer le CMS   WordPress sur une machine locale, soit pour disposer d’une copie d’un site en production ou à des fins de tests, de formation ou de développement. Nous allons voir que cette procédure est très simple.


 Présentation

Cet article décrit comment installer WordPress sur un poste local. Le poste de test sera sous l’OS Linux Ubuntu mais le principe sera identique sous un autre OS comme MS Windows ou Mac OS.

 Prérequis

Nous partirons du principe que le poste dispose déjà d’un serveur WEB Apache, du langage PHP et du SGBD   MySQL indispensable pour faire fonctionner WordPress. Cette couche est installable à partir des gestionnaires de paquets des différentes distributions LINUX. Sous Windows, vous pourrez installer Wamp est sous Mac OS, Mamp par exemple.

 Procédure d’installation

Récupération du logiciel

Il faut d’abord récupérer l’archive contenant la dernière version de WordPress en français que vous pourrez trouver à cette adresse : https://fr.wordpress.org/txt-download/

Au moment de l’écriture de l’article, c’est la version 4.8 qui est disponible. Le nom de l’archive téléchargée est donc : wordpress-4.8.1-fr_FR.zip

Vous pourrez décompresser l’archive dans un dossier temporaire. En ligne de commande, en vous positionnant sur le répertoire contenant l’archive, tapez la commande suivante :

$>unzip wordpress-4.8.1-fr_FR.zip

Création de la base de données

Avant d’installer le site et comme WordPress utilise une base de données, il va falloir d’abord en créer une dans laquelle WordPress créera les différentes tables qui lui seront utiles pour enregistrer les articles, pages et tous les éléments du site.

Lancez l’utilitaire en ligne de commande mysql :

$>mysql -u root -p

Créez la base de données que j’ai nommé test_wp01 pour l’exemple :

mysql>mysql> create database test_wp01;

Pour quitter l’utilitaire mysql tapez ;

mysql> quit;
Remarque : S’agissant d’un ordinateur de test, je ne crée pas d’utilisateur particulier pour cette base de données.

Copie de WordPress dans un répertoire de site

Il va falloir d’abord créer un répertoire qui va contenir notre site. Pour qu’il puisse fonctionner avec Apache sans avoir à modifier son paramétrage par défaut, il faut que ce répertoire soit créé en tant que sous-répertoire du répertoire racine des sites gérés par Apache.

Ce dossier peut varier d’une distribution à l’autre mais sous Ubuntu le répertoire est :

/var/www/html/
Remarque : Je n’installe pas directement mon site WordPress à la racine du site car je pars du principe que sur une machine de test, je peux avoir plusieurs sites qui seront chacun dans un sous répertoire. Bien sur, vous choisissez les nom et organisation de vos répertoires comme vous le souhaitez.

Je vais donc créer un sous répertoire en mode administrateur car par défaut le le dossier racine n’est pas accessible en écriture pour un utilisateur sans droits admin (sous Ubuntu on utilise la commande sudo devant chaque commande à exécuter en administrateur)

Dans l’exemple suivant, je vais créer un sous-répertoire nommé tests qui contiendra tous les répertoires de mes sites de tests.

Créons ces répertoires avec les commandes suivantes :

Le premier niveau :

$>sudo mkdir tests

puis le sous-répertoire qui contiendra le site :

christophe:html$>cd tests
christophe:tests$>sudo mkdir wp01

Vous pouvez maintenant copier les fichiers WordPress dans ce nouveau répertoire. Vous devrez effectuer cette commande avec des droits admin toujours pour la même raison.

Pour que WordPress puisse modifier ces fichiers, il va falloir maintenant modifier le propriétaire du répertoire et fichiers du site. Pour cela, il faut que le propriétaire et le groupe soient celui d’Apache qui est www-data

La commande est la suivante :

$>sudo chown -R www-data:www-data wp01

WordPress est maintenant prêt à être configuré.

Configuration du site

Lancez le navigateur et saisissez l’adresse du site. Si vous avez définie la même arborescence que moi, cette adresse devrait correspondre à : http://localhost/tests/wp01

La page suivante devrait s’afficher :

L’écran suivant va vous permettre de définir les paramètres de connexion à la base de données.

Normalement seul les 3 premiers champs sont à saisir. Ils correspondent à ceux utilisés lorsque l’on a créé la base de données dans un paragraphe précédent. Si vous avez donné le même nom que moi à votre base de données, vous devez saisir des informations ressemblant à celles ci.

Après validation, WordPress va sauvegarder les paramètres de connexion à la base de données et passer à l’écran suivant :

En validant, le programme va lancer l’initialisation de la base de données.

Cet écran vous permet de personnaliser votre site en lui donnant un titre et en définissant un identifiant et mot de passe pour l’administrateur du site.

Validez. Au bout de quelques secondes, vous aurez un écran de connexion. Vous n’aurez qu’à saisir votre identifiant et mote de passe que vous avez saisie sur l’écran précédent puis après validation vous devriez vous retrouver dans le tableau de bord de WordPress.

Vous pouvez maintenant à partir de cet écran terminer la personnalisation du site et commencer à saisir des articles. Mais ça c’est une autre histoire.


Article n° 97

Crée par: chris

Créé le: 29 août 2017

Modifié le: 18 novembre 2019

Nombre de visites: 348

Popularité: 37 %

Popularité absolue: 11

Mots clés de cet article


SPIP

2003-2020 LePpf
Plan du site | | Contact | RSS 2.0

Visiteurs connectés : 4

Nombre moyen de visites quotidiennes sur le site: 322