Google, de moins en moins gratuit ?

Google change régulièrement les règles d’utilisation de ces services et ces derniers temps, cela a été surtout pour en annoncer la fin ou la limitation de leurs gratuité. Cela a été le cas en partie, de l’utilisation de l’API de GoogleMap pour les développeurs et plus récemment, pour la généralisation de la publicité dans les vidéos YouTube, même celles n’ayant pas de contrats avec la régie publicitaire de Google. Dans ce dernier cas, les revenus allant directement dans les poches de Google.

Maintenant c’est au tour de Google Photo et Google Drive. Jusqu’à présent, tout possesseur d’un compte Gmail disposait d’un hébergement gratuit de 15 Go. Ce sera encore le cas demain mais avec une grosse différence : jusqu’à présent, les photos ainsi que tous les documents produits avec la suite bureautique de Google (Doc, Sheets...) n’étaient pas pris en compte. A partir du 1ier juin 2021, ils seront décomptés de votre espace de 15 Go. A partir de cette date, vous devrez donc faire le ménage dans vos photos ou payer un abonnement pour augmenter votre capacité d’hébergement. La seule bonne nouvelle c’est que seuls les nouveaux fichiers ou fichiers modifiés seront décomptés (attention donc si vous réalisez une mise à jour dans un fichier bureautique).

Si il est vrai que pour ce qui concerne les milliards de photos et vidéos très volumineuses hébergées, il était prévisible qu’un jour Google ne le fasse plus gratuitement. En ce qui concerne les documents produits par la suite bureautique en ligne de Google, c’est un peu moins compréhensible. Je pense notamment aux utilisateurs de ChromeBook dont le mode de stockage par défaut n’est pas le disque interne mais le cloud. Si la suite bureautique en ligne de Google est assez limitée en terme de fonctionnalités, elle possédait plusieurs avantages. Outre sa gratuité, c’était la synchronisation automatique et transparente sur les Chromebook permettant de continuer à travailler sur ces documents hors ligne et l’autre avantage étant de ne pas prendre de place sur les 15 Go d’espace gratuit. Que ces fichiers soient maintenant décomptés enlève une partie de l’intérêt d’utiliser la suite bureautique de Google par rapport à d’autres solutions comme Office One de Microsoft ou les outils bureautiques (Pages, Numbers )...version web d’Apple également gratuits. Et par conséquence, le choix d’un ChromeBook pourrait perdre en partie son intérêt. Les 200 Go gratuit fourni lors de son achat n’étant pas suffisant puisque limité à 2 ans, ne correspondant pas à la durée de vie du matériel.

Pour l’instant, il reste à l’avantage de Google, les 15 Go gratuits comparés aux aux 5 Go fournit par Microsoft et Apple.

Dans le cas de Google Map, beaucoup de développeurs on pu le remplacer par OpenStreetMap. Pour les autres services de Google, il est encore un peu tôt pour savoir si les utilisateurs se tourneront vers d’autres solutions ou accepteront de payer pour des vidéos sans publicités ou pour augmenter leur capacités d’hébergements. D’autres services d’hébergements vidéos sans publicités existent comme vimeo qui propose une solution basique gratuite.

Sinon, je vous conseille de consulter les nouvelles conditions d’utilisations des services de Google pour voir comment seront gérés les dépassements de capacité d’hébergements mais aussi pour savoir ce qui se passe lorsque vous n’utilisez pas un compte ou certains documents ou services pendant une certaine durée. Google pourra dans certains cas, supprimer des fichiers ou des courriels mais vous devriez en principe être prévenu.

Que cela ne vous empêche pas de passer de bonnes fêtes avant d’affronter le nouveau monde de l’après COVID.

Article n° 164

Crée par: chris

Créé le: 14 décembre 2020

Modifié le: 14 décembre 2020

Nombre de visites: 16

Popularité: 15 %

Popularité absolue: 1


SPIP

2003-2021 LePpf
Plan du site | | Contact | RSS 2.0 | Sur YouTube

Visiteurs connectés : 0

Nombre moyen de visites quotidiennes sur le site: 162