Un ChromeBook en 2021

Dans quel cas choisir un ChromeBook en 2021 ?

L’achat de mon premier ChromeBook remonte maintenant 5 ans et il peut être intéressant de faire le point aujourd’hui sur l’évolution de ces machines et de leurs intérêts.


 Présentation

Suite à l’achat de mon premier ChromeBook en 2016, j’avais rédigé quelques articles sur le sujet et je me suis dis qu’aujourd’hui ces machines ayant évoluées il pouvait être intéressant de voir si ce que j’en pensait à l’époque était toujours valable.

 Les principales évolutions

Le prix et caractéristiques matérielles

On trouve toujours des ChromeBook dans une gamme de prix similaire entre 200 € et plus de 1 000 €. Quant aux caractéristiques matérielles, elles ont bien sur évoluées que ce soit en termes de mémoire, de processeurs et d’écrans. On trouve également de plus en plus d’écrans tactiles et de machines hybrides à claviers détachables transformant le ChromeBook en tablette.

L’OS et les logiciels

Les ChromeBooks fonctionnent toujours avec un OS spécifique basé sur un noyau Linux et nommé Chrome OS. Ce système très simplifié a l’avantage d’être très rapide même sur des machines peu puissantes. En 5 ans cet OS a évolué en proposant de nouvelles fonctionnalités comme la prise en charge complète des imprimantes, des fonctions de contrôles des téléphones Android depuis le ChromeBook, de fonctions de synchronisation etc…

Sinon, l’une des évolutions les plus importantes est sans doute l’ouverture du système aux applications Android et Linux.

 Que penser aujourd’hui de ces évolutions

Le matériel

Lorsque j’ai acheté mon premier ChromeBook, c’était principalement dans le but d’avoir un terminal internet pouvant démarrer instantanément, avoir une autonomie de plus de 10 h sur la batterie et le tout pour moins de 300 €. A cette époque, les PC Windows ne disposaient pas de disques SSD et l’OS de Microsoft étant lourd et énergivore, il n’était pas possible de trouver des machines aussi rapides dans cette gamme de prix.

Si les PC Windows sont pour la plupart aujourd’hui équipés de disques SSD, le système reste malgré tout plus lourd et demande donc du matériel un peu plus cher.

Les logiciels

Pour ce qui des logiciels, les premiers ChromeBooks ne disposaient que des applications disponibles sur le WebStore peu nombreuses et demandant pour leur grande majorité à fonctionner en mode connecté. Les ChromeBooks actuels permettent maintenant d’installer et d’utiliser des applications Android et Linux.

Les applications Android

La disponibilité des applications Android augmente considérablement le choix d’applications. Le bémol à cette possibilité, est que certaines de ces applications, conçues pour une interface tactile ne fonctionnent pas toujours parfaitement sur Chrome OS en mode clavier/souris. S’ il est vrai que beaucoup de Chromeboks disposent maintenant d’un écran tactile (voir d’un clavier détachable) Chrome OS est moins intuitif que Android lrosqu’on utilise le mode tablette.

Les applications Linux

L’autre évolution est la possibilité d’utiliser des applications pour Linux. Et là, je pense que cela est plus intéressant notamment si l’on désire utiliser un ChromeBook comme machine de développement puisque l’on va disposer de tous les outils Linux.

Pour disposer de Linux, il suffit de l’activer depuis l’écran de paramétrage de l’ordinateur. Une fois fait, on peut accéder au shell Linux Debian. Il sera donc possible d’installer les applications avec la commande apt-get. Le gros avantage de la solution choisie par Google est que Linux ne se trouve ni dans une partition différente de Chrome OS ni dans une machine virtuelle. Il est exécuté dans un simple conteneur. On a donc accès aux applications Linux installées directement depuis l’interface de Chrome OS tout en étant dans un espace sécurisé.

J’ai pu personnellement installer Visual Studio Code de Microsoft sur un petit ChromeBook récent.

 Conclusions

Ce que j’avais dis dans mes précédents articles reste valable. Je pense qu’un ChromeBook ne remplacera pas un PC (Windows ou Linux) ni un Mac à 1000 €, leurs OS ayant beaucoup plus de fonctionnalités que ChromeOS. Par contre, pour de l’internet, écrire et lire ces courriel, gérer ces agendas en ligne, réaliser de la petite bureautique, si l’on désire disposer d’une machine simple et ne dépassant pas 300 €, un ChromeBook sera sans doute le bon choix.

L’accès aux applications Android peut être intéressant notamment pour disposer d’un choix plus important d’applications hors lignes ou lorsque l’on dispose d’un écran tactile. Personnellement, lorsque j’ai le choix, je préfère utiliser les versions Web des applications en utilisant les raccourcis claviers très pratiques sur les ChromeBook.

Pour les personnes utilisant majoritairement des applications en mode tactile (très peu de saisie clavier), une tablette sous Android sera sans doute un meilleur choix. L’utilisation de ChromeOS en mode tablette (sans utiliser le clavier physique) est quand même moins intuitif que Android.

La possibilité de disposer de Linux sur ce type de machine peut être un plus pour les développeurs nomades ou les personnes désirant disposer d’applications plus sérieuses (traitement photos, vidéos…). Vous n’aurez qu’à activer LINUX pour en disposer depuis ChromeOS. Mais attention, si vous désirez utiliser de grosses applications Linux, vous devrez peut-être choisir un ChromeBook plus puissant et donc plus cher, perdant le principal intérêt de ce type de machine par rapport à un PC classique. Dans le cas d’une utilisation intensive de Linux il vaudra mieux acheter un véritable PC. Il est possible d’en trouver avec Linux pré installé sur certains sites spécialisés.

Article n° 167

Crée par: chris

Créé le: 18 juin 2021

Modifié le: 18 juin 2021

Nombre de visites: 11

Popularité: 22 %

Popularité absolue: 1


SPIP

2003-2022 LePpf
Plan du site | | Contact | RSS 2.0 | Sur YouTube

Visiteurs connectés : 0

Nombre moyen de visites quotidiennes sur le site: 181