Effets pour guitare


L’ordre de branchement de ces pédales d’effets

Quelques règles pour ne pas brancher au hasards ces pédales d’effets lorsque l’on débute.

Lorsque l’on joue de la guitare, nous utilisons généralement différentes pédales ou rack d’effets que nous branchons généralement en série entre la guitare et l’ampli. Encore faut-il savoir dans quel ordre les brancher.


 Présentation

Le son que l’on obtient avec une guitare électrique est due en grande partie au type et au réglage de l’amplificateur utilisé mais pas seulement. Quelque soit le style de musique, jazz, rock, métal… on ajoute généralement plusieurs pédales ou rack d’effets pour avoir un son plus crunchy, ajouter du chorus, flanger, rverbe, échos, compresseurs etc. Ces pédales peuvent donc être rapidement nombreuses.
S’il n’y pas de règles absolues pour leurs ordres de branchement, il est quand même utile de respecter certaines règles.

Si dans cette rubrique MAO nous traitons principalement de solutions informatiques, que vos pédales d’effets soient physiques ou virtuelles, le même problème se pose lorsque l’on débute. Je dirai même qu’il y a encore plus de possibilités de branchement lorsque vos effets et ampli sont de types logiciels informatiques.

En fin d’article vous trouverez quelques liens YouTube sur des vidéos qui m’ont inspirés pour ce petit résumé.

 Catégories ou familles d’effets

Pour pouvoir s’y retrouver, les différents effets ont été classés par grandes familles.

Les effets de colorations

Gains, boost, overdrive, distortion, fuzz..

Les effets de modulations

chorus, flanger, phaser, trémolo...

Les effets de spatialisations

reverb, échos...

Les utilitaires fixes

accordeurs, wah wah, octaver, compresseur

Les utilitaires mobiles

volume, Eq, noise gate...

 Ordre de branchements

En fonction de ces familles d’effets mais aussi si l’ampli dispose de prises de boucles d’effets (ce qui est généralement le cas dans le cas d’amplis virtuel), on va pouvoir définir un ordre de branchement.

Remarque : Ces règles sont générales et permettent simplement de débuter sans avoir à faire ces branchements au hasard. Il n’est pas interdit de tester d’autres branchements.

Sans boucle d’effets

Avec boucle d’effets

Certains amplis disposent de prises jack input et send pour ajouter une boucle d’effet. Cela permet d’insérer des pédales entre la partie pré-ampli et ampli de l’ampli guitare.

Les pédales utilitaires mobiles

Les pédales d’effets mobiles peuvent se brancher à plusieurs endroits en fonction du type. Voici quelques exemples :

Effet sans boucle d’effet avec boucle d’effets
Volume avant distorsion pour gérer le volume de la guitare en fin de boucle pour volume général
égaliseur régler timbre initial de la guitare volume global ou booster un solo
boost après les pédales qui génèrent le soufle (effets de coloration…) fin de boucle
noise gate après les effets de coloration fin de boucle

 Conclusion

Si les solutions informatiques permettent également d’autres choix de branchements comme intercaler certains effets entre la tête d’ampli et les HP, j’ai trouvé utile de connaître ces quelques règles lorsque j’ai commencé à utiliser des racks d’effets virtuels.


Liens pour compléter cet article :
https://youtu.be/upbOHvIKQQw
https://youtu.be/_IWP58FZ7ng

Article n° 172

Crée par: chris

Créé le: 30 novembre 2021

Modifié le: 30 novembre 2021

Nombre de visites: 61

Popularité: 18 %

Popularité absolue: 1


SPIP

2003-2022 LePpf
Plan du site | | Contact | RSS 2.0 | Sur YouTube

Visiteurs connectés : 1

Nombre moyen de visites quotidiennes sur le site: 190