Avril 2016

De l’importance des IHM

Nous passons notre temps à utiliser des appareils, qu’ils soient mécaniques ou électroniques. Ces appareils, avec le temps, possèdent de plus en plus de fonctionnalités. D’autre part, le moyen que nous avons pour les utiliser sont leurs interfaces, ce que l’on appelle l’IHM. Ces IHM offrent de plus en plus de possibilités : claviers, souris, écrans devenus tactiles, commandes vocales, gestuelles etc... Je me souviens, lorsque j’ai eu mon premier smartphone Android version 2.x entre les mains, du plaisir de constater que je pouvais utiliser la plupart de ces fonctionnalités sans lire le moindre mode d’emploi et de manière beaucoup plus simple et intuitive que ce que je pouvais faire avec mon clavier, ma souris et le grand écran de mon ordinateur sous Windows. Si les technologies actuelles permettent, en grande partie, l’amélioration de nos IHM, nous ne sommes pas sûr pour autant qu’en remplaçant un ancien appareil par un de nouvelle génération, que cette amélioration soit continue. Ces évolutions sont parfois chaotiques.

Sous prétexte d’ajouter de nouvelles fonctionnalités, sans doute pour justifier une nouvelle version, certaines interfaces sont devenues moins intuitives : tableau de bord de voiture, smartphones, nouvelle version d’un logiciel etc...

Récemment, j’ai racheté un poste de radio pour en remplacer un plus ancien mais de la même marque (Sony). D’abord, j’ai du lire le mode d’emploi pour trouver comment mémoriser les stations, ce qui n’est pas le cas d’autres appareils similaires. Mais le pire, c’est lorsque je me suis aperçu qu’une fois réglé, il me fallait appuyer sur pas moins de 3 boutons différent, dont un plusieurs fois lorsque les stations n’étaient pas à coté l’une de l’autre, à chaque fois que je voulais changer de station. Un comble pour un appareil aux fonctionnalités aussi simples.

Ces quelques exemples montrent, que pour le développeur de logiciel, la définition de l’interface n’est pas secondaire et que cela prend beaucoup de temps et de réflexion, d’autant plus aujourd’hui, où nos interfaces doivent s’adapter aux différents types d’appareils.

Si le mode d’utilisation d’un smartphone et d’une tablette sont proches, ce n’est pas le cas de l’utilisation d’un ordinateur ou d’un écran de télé. Il faudra donc que nos interfaces soient différentes selon le type d’appareil ciblé. Il suffit de se rappeler de Windows 8 avec ces dalles qui pouvaient peut-être être adaptées à des écrans tactiles mais ne servaient à rien pour taper du texte au kilomètre dans un traitement de texte. Microsoft a fini par le comprendre avec Windows 10 qui affiche une interface différente selon que vous branchez un clavier et souris ou que vous utilisez votre appareil comme tablette en utilisant l’écran tactile. Encore faudra-t-il que l’ensemble des applications disponibles sous cet environnement disposent des deux types d’interfaces.

Pour revenir au développeur débutant que nous sommes ici, vous devriez trouver sur ce site quelques articles pour développer vos interfaces WEB en Java à l’aide de la technologie JSF  .

Il faut bien débuter par quelque chose.

Article n° 62

Crée par: chris

Créé le: 1er avril 2016

Modifié le: 16 mai 2016

Nombre de visites: 27

Popularité: 23 %

Popularité absolue: 1


SPIP

2003-2022 LePpf
Plan du site | | Contact | RSS 2.0 | Sur YouTube

Visiteurs connectés : 1

Nombre moyen de visites quotidiennes sur le site: 169