ChromeOS


Première utilisation d’un ChromeBook

Le choix d’un ordinateur rapide et léger orienté Internet

Décrit le principe d’utilisation d’un ChromeBook

Aujourd’hui, lorsque l’on désire acheter un ordinateur classique, c’est à dire équipé d’un écran clavier souris/trackpad, il existe principalement des PC sous Windows ou Linux et des Mac sous MacOS. Mais pour certains cas d’utilisation, le choix d’un ChromeBook fonctionnant sous ChromeOS de Google peut aussi être une solution.


 Présentation

Depuis quelques temps je recherchais un ordinateur avec les caractéristiques suivantes :

  • peu encombrant et léger
  • qui puisse démarrer en quelques secondes
  • avoir accès à mes services en lignes : courriels, contacts, agendas…
  • pouvoir utiliser des outils bureautiques de bases : traitement de texte, tableur, présentation…
  • pouvoir également travailler hors connexion
  • disposer d’un clavier correct pour saisir du texte rapidement
  • moins de 300 €
  • avoir une bonne autonomie

Remarque : Étant par ailleurs équipé d’un smart-phone et d’une tablette sous Android et d’un PC sous Linux, ce dernier étant principalement dédié au développement et à l’utilisation de logiciels gourmand en ressources comme l’utilisation de logiciels graphiques, je considère ce nouveau choix comme un matériel complémentaire d’où le critère du prix très important.

Il était évident que des ordinateurs classiques, qu’ils soient sous Windows, ou MacOS ne pouvaient convenir. Il existe bien des tout petits PC sous Windows 10 à moins de 400€ mais souvent ces machines sont équipées de 2 Go de RAM, se qui ne me semble pas très réaliste pour une utilisation confortable avec un OS aussi gourmand que celui de Microsoft. Que se soit des PC sous Windows ou des Mac, pour avoir des machines rapides, petites et légères, on a vite fait de dépasser les 1000€. Il y aurait bien sur, la solution d’un PC sous Linux mais là encore, certaines distributions, comme Ubuntu par exemple, ne démarrent pas en moins de 5 secondes sur un PC basique.

Quand aux tablettes, elles ne répondent pas vraiment à mes critères puisque leurs interfaces principales est l’écran tactile bien adaptée à la consultation mais pas idéale pour la saisie de courriels ou de travail de bureautique.

Je me suis donc décidé à acheter un ChromeBook sur Internet et mon choix c’est porté sur un Asus modèle C200MA-KX018 à 250€ avec les caractéristiques suivantes :

  • Système d’exploitation Chrome OS
  • Ecran 11 pouces - 1366x768
  • Stockage : disque dur 32 Go
  • Mémoire RAM : 4Go
  • Processeur : Intel Celeron N2840 2.58 Ghz
  • Carte Graphique : Intel HD Graphics
  • 1 port HDMI ;
  • 1 port USB 2.0
  • 1 port USB 3.0
  • 1 prise jack
  • webcam
  • poids : 1,2 kg
  • donné pour une quinzaines d’heures d’autonomie

 Philosophie d’un ChromeBook

Actuellement, lorsque vous utilisez un ordinateur classique, Linux, Mac ou Windows, vous travaillez principalement avec des applications et des données qui se trouvent sur le disque dur de votre machine. Je dis "principalement", car de plus en plus, vous devez utiliser des services en lignes, des sauvegardes sur des serveurs internet (cloud) que ce soit OneDrive si vous disposez d’un compte Microsoft, iCloud si vous avez un matériel Apple ainsi que d’autres services indépendants de votre système comme Dropbox par exemple ou Google Drive si vous avez un compte gmail. Un des avantages de ces services est de pouvoir synchroniser vos données entre vos différents appareils : smart-phones, tablettes et ordinateurs. Ce que propose un ChromeBook c’est que ce type d’utilisation soit celui par défaut. C’est à dire, que votre application principale est le navigateur, que vous rédigiez vos courriels, que vous utilisiez un traitement texte, un tableur, un logiciel graphique, c’est dans le navigateur que vous travaillez et vos données sont automatiquement sauvegardées dans Google Drive.

Avantages

Les différents avantages sont les suivants :

  • Vous retrouvez tous vos documents et vos logiciels que vous avez utilisés pour les créer, sur n’importe quelle machine pouvant se connecter à internet : PC ; smartphone etc… Il suffit de vous connecter à votre compte gmail.
  • Si vous perdez votre ChromeBook, vous ne perdez pas vos données puisqu’elles ne se trouvent pas en local sur la machine.
  • Vous n’avez pas besoin d’un gros disque dur puisque vous ne gardez que peu de données localement (voir plus loin, l’utilisation hors ligne).
  • l’ordinateur lui-même n’a pas besoin d’être très performant puisque vous n’utilisez que des petites applications qui sont principalement des extensions de votre navigateur.
  • Vous disposez d’un hébergement gratuit qui passe des 5 Go gratuits à 115 Go pendant 2 ans.
  • Vous pouvez partager des fichiers avec d’autres utilisateurs et donc, travailler à plusieurs sur les mêmes documents.
  • ChromeOS se met à jour de manière transparente, intègre une protection contre les virus et est considéré actuellement comme un des OS les plus sûr. Google propose d’ailleurs, de fortes primes à qui trouvera des failles.

Inconvénients

Les principaux inconvénients sont un peu les conséquences des avantages.

  • Vous dépendez principalement des services de Google même si vous pouvez, dans une moindre mesure utiliser d’autres services en ligne comme ceux de Microsoft.
  • Si vous n’avez plus d’accès réseau, vous n’avez, en principe, plus accès à vos données. On verra, par la suite que c’est quand même possible mais de manière limité.
  • Si vous avez besoin de plus que 5 Go, vous devrez souscrire un abonnement payant au delà de 2 ans.
  • Vous ne savez pas forcément ce que Google peut faire de vos documents et les sites de Google peuvent se faire pirater comme tout sites de services en ligne (se souvenir des photos de particuliers qui avaient été volées sur iCloud d’Apple)

 Présentation du ChomeBook ASUS

L’ordinateur est vraiment léger et très plat quand il est fermé. Il n’est pas beaucoup plus encombrant qu’une tablette 10" et je n’hésite pas à l’emmener avec moi.

Extérieurement, avec son boîtier en allu brossé, il donne une impression de bonne finition. L’écran est tout à fait suffisant pour une utilisation bureautique, le clavier et le trackpad sont très agréables.

 Première utilisation

Lors de premier démarrage, une des première chose que l’ordinateur vous demandera est de vous connecter à votre compte google ou d’en créer un. Vous devrez également entrer votre clé WIFI et au bout de quelque minutes, vous vous retrouvez sous une interface assez classique avec une barre d’icônes (appelée étagère) en bas de l’écran avec un accès à un menu.

La première icône vous permettant d’accéder aux applications.

Sinon, il vous faudra sans doute encore quelques heures pour repérer les raccourcis claviers ou certaines touches spécifiques. Une fois fait, vous devriez travailler même plus vite qu’avec un ordinateur classique, certaines touches facilitant le travail sur Internet.

 Utilisation courante

Lorsque vous lancez une application, se sera généralement dans un nouvel onglet du navigateur que cette dernière s’affichera : messagerie, traitement de texte etc…

Il existe également quelques applications qui s’ouvrent dans une fenêtre indépendante : c’est le cas d’un gestionnaire de fichier ou du logiciel de gestion de la WebCam pour prendre des photos.

Remarque : Il est possible d’ajouter des fonctionnalités au gestionnaire de fichier en cliquant sur l’option "Ajouter de nouveaux services" dans le pannau de gauche. J’ai ajouté un lien "My Document" permettant de gérer des fichiers locaux et un lien sur mon service Dropbox.

Les logiciels de bureautique en lignes fournis par Google me conviennent globalement même s’ils sont loin d’avoir autant de fonctionnalités que que ceux des suites comme MS-Office ou LibreOffice. L’avantage est qu’ils sont plus léger et plus simple à utiliser.

J’ai également pu consulter les photos et visualiser des vidéos sans problème. Les sites de vidéo en ligne comme Pluzz, Arte+7, les site d’émissions Arrêt Sur Images également.

 Utilisation de fichiers non Google

Il est tout à fait possible d’enregistrer des fichiers sur le Drive ou en local issus d’applications autre que celle de Google mais avec des restrictions selon le type. Vous pouvez bien sûr utiliser également d’autres services en ligne comme OneDrive de Microsoft comme dans la capture suivante :

Cela vous permet de travailler sur des documents Microsoft directement sur le ChromeBook dans leur format d’origine.

 Utilisation hors ligne

Il m’arrive souvent de me retrouver dans des lieux ne disposant pas de réseau wifi ou de réseau 3G. Il est donc important que je puisse accéder à mes données ou continuer à travailler sur mes documents.

Remarque : Si vous vous trouvez dans un lieu sans wifi mais couvert par un réseau 3/4G, vous pouvez utiliser votre smart-phone comme borne wifi pour connecter votre ChromeBook.

Services de messageries et d’agendas

Pour ce qui est des services de messagerie et d’agendas, il est tout à fait possible de consulter et de saisir des courriels en mode local, la synchronisation s’effectuant à la prochaine connexion. Il en ait de même pour d’autres services de Google comme Keep qui permet de gérer des notes.

ATTENTION : Si il est possible de consulter son agenda hors ligne, il n’est pas possible de saisir de nouveaux rendez-vous et vous n’aurez même pas accès à la liste de vos tâche en lecture. Ce fait est inadmissible puisqu’il s’agit d’applications Google. Je n’ai pas encore eu le temps de cherché si des outils complémentaires pouvaient palier à ce gros problème.

Documents bureautiques

Si vous utilisez la suite bureautique de Google : Traitement de texte, tableur, présentation ou dessin et que vous avec coché "Mode hors connexion" dans les paramétrage du drive, vous pourrez continuer à travailler avec vos documents sans Internet.

Si vous désirez travailler avec des documents que vous avez créés à partir des suites MS-Office ou LibreOffice/OpenOffice, vous pouvez cochez l’option "Convertir les fichiers importés" dans les paramétrages de Google Drive, ce qui aura pour effet de les transformer en documents Google, se qui vous permettra de les éditer en ou hors ligne avec les outils de la suite bureautique de Google. Vous pourrez toujours les transformer par la suite dans le format d’origine à partir du menu Fichier → Télécharger au format… lorsque vous désirerez le récupérer sur un autre ordinateur. Personnellement, je n’ai pas coché cette option car l’inconvénient est qu’il arrive que la mise en page soit altérée lorsque l’on passe d’un format à l’autre. Je garde le format d’origine, ce qui me permet de visualiser le document sans altération et si je désire vraiment le modifier, je le charge dans le logiciel de Google qui en fait une copie dans son format. Cela me permet de garder une copie de l’original accessible en consultation sur mon ChromeBook.

ATTENTION : Si vous désirez avoir accès hors ligne à des fichiers autres que Google (Word, PDF, photos...) qui se trouvent sur GoogleDrive, vous devrez cocher l’option "Disponible hors connexion" à partir du menu contextuel dans le gestionnaire de fichier pour chacun d’eux.

Les photos

Si vous avez paramétré votre smart-phone pour que vos photos soient dupliquées sur Google Drive, vous pourrez les visualiser sur votre ChromeBook lorsque vous serez connectés, mais ce ne sera plus le cas dès que vous serez hors ligne. Ce qui peut sembler logique, dans la mesure ou un ChomeBook dispose de peu de mémoire en local alors que vous pouvez avoir 100Go de photo dans le Drive. Donc, si vous désirez faire un diaporama sans accès Internet, pensez à transférer les photos utiles en local ou mieux, sur une clé USB (voir aussi paragraphe précédent).

Les videos

Pour l’instant, j’ai eu l’occasion de tester un fichier .mp4 et un autre au format .avi se trouvant sur une clé et ils ont bien fonctionné avec le Video Player par défaut. Cela ne veux pas dire que tous les fichiers seront reconnus, des fichiers .avi peuvent, par exemple utiliser des codecs différents.

Les fichiers musicaux

Les fichiers musicaux que j’ai pu tester ont été reconnus par l’Audio Player par défaut. Les types testés sont : .ogg, .mp3 et .wav.

Autres types de fichiers

Pour les autres types de fichiers, cela dépendra du format. Si il est possible d’ajouter des extensions permettant de les visualiser voir, de les éditer, la plupart ne fonctionnent qu’avec un accès à Internet.

Conclusion sur le mode déconnecté

Si vous utilisez les outils bureautiques et les services d’agendas et de messagerie de Google, vous n’aurez aucun problème pour travailler en mode déconnecté. Pour les autres formats, testez toujours en mode déconnexion avant de partir dans un lieu sans réseau et au besoin, transformez-les en format Google.

 Un ChromeBook comme poste de développement

Je n’ai pour l’instant pas encore testé le ChromeBook comme poste de développement, ayant un autre ordinateur pour cela, mais je pense que par défaut, cela reste limité aux niveau des outils.

Pour composer des pages html  /css  /javascript, il vous suffira d’ajouter un éditeur de code. Plusieurs sont disponible sur le store. J’ai personnellement installé Caret :

Vous pourrez également ajouter un outil de transfert FTP pour réaliser la maintenance de vos sites.

Pour du développement plus sérieux, il faudra sans doute passer par l’installation de Linux en complément de ChromeOS. Une solution décrite sur Internet est d’utiliser Crouton qui est composé d’une série de scripts qui vous permettant de disposer de Ubuntu sur le ChromeBook et de pouvoir passer de ChromeOS à Ubuntu par de simples touches clavier.

 Conclusion générales d’utilisation

Passé les quelques minutes d’adaptation que demande tous changement d’environnement, l’OS est vraiment très agréable pour sa simplicité d’utilisation et sa légèreté sur un appareil se trouvant dans cette gamme de prix (environ 200€). Pouvoir commencer à saisir un courriel, consulter son agenda ou travailler sur une feuille de calcul quelques secondes seulement après avoir allumé son ordinateur est vraiment agréable.

Bien sur tout n’est pas parfait. Par exemple pourquoi avoir une interface différente selon que vous consultez vos courriels en ou hors réseau ou le nombre de formats limités utilisables en mode déconnecté. Le nombre d’extensions sérieuses disponibles sur le web-store est sans doute un peu limité mais personnellement, pour de petits travaux ou aller sur internet j’ai tendance à délaisser mon gros PC pour mon ChromeBook.


Article n° 73

Crée par: chris

Créé le: 16 mai 2016

Modifié le: 14 mai 2018

Nombre de visites: 2522

Popularité: 24 %

Popularité absolue: 1

Mots clés de cet article


SPIP

2003-2022 LePpf
Plan du site | | Contact | RSS 2.0 | Sur YouTube

Visiteurs connectés : 0

Nombre moyen de visites quotidiennes sur le site: 196